Zombie Rothko, de Rachel Harrison

Depuis les années 1990, l’artiste new-yorkaise Rachel Harrison (1966) crée des sculptures éclectiques, qui associent formes abstraites et matériaux de récupération. Ses œuvres pleines d’humour, colorées et expressives, multiformes et hybrides, sont en outre imprégnées de références variées, issues du Pop art, de l’Expressionnisme abstrait, du Minimalisme et de l’art de l’assemblage.Posées à même le sol ou bien sur des cartons, des seaux en plastique, des tréteaux ou encore, de simples socles blancs, ces sculptures en équilibre instable et comme en chantier, invitent, telles des ronde-bosse classiques, à tourner autour et à découvrir les objets readymade que l’artiste a incorporés ou dissimulés – photographies, vélo, combiné téléphonique, ski – ou comme dans Zombie Rothko (2001), un mannequin en plastique, détournant ainsi leur sens et leurs références.

©DDHstudio 2014 pour Fondation Louis Vuitton. Tous droits réservés.