The Birds [image-fiction ]

une série de photographies argentiques et textes

IMG_0542

La fascination d’Alexander McQueen pour la beauté sauvage, primitive, pour la nature et les oiseaux en particuliera façonné sa vision des femmes, de la beauté et de la création, lui inspirant l’élaboration de silhouettes mi humaines-mi animal, d’allure altière, guerrière, romantique ou gothique et des mises en scène extravagantes mêlant éléments naturels, organiques et objets ethniques. Son attention au détail et à l’anatomie, sa passion pour la couture et la tradition du métier de tailleur (tradition apprise lors de sa formation d’abord dans la confection de vêtements militaires dans la grande maison londonienne Gieves & Hawkes, puis chez des couturiers de renom comme Koji Tatsuno, Romeo Gigli, Hubert de Givenchy) ont été repensées et transposées dans la fabrication de silhouettes de haute couture inhabituelles, inédites, parfois exagérément longues, extraordinairement parées, masquées ou aux teints pâles et maquillage outré, coiffées de plumes d’oiseaux, de fleurs, de bois de cerfs ou encadrées d’oiseaux empaillés.

Les photographies de The Birds ont été réalisées à l’occasion de la soirée organisée par Malik Issad en mars 2018 à Paris, où chaque invité portait un vêtement, un détail inspiré des créations du couturier : dress code ou hommage ?
La série en argentique (35 photographies) est elle-même une interprétation, un hommage à l’univers du créateur, à partir duquel se crée un glissement vers la fiction.

©DDH studio, mai 2018