Millefeuille [correspondance Tanger-Paris]

Version 2

Quand j’écoute ton enregistrement c’est dans un parc il y a des enfants qui jouent, des gens qui se promènent. Mille-feuille, voilà le mot qui me vient, les bruits se superposent et me font l’effet d’un gâteau,

avec sa couche de caramel craquant comme on en sert brasserie Barbès, et peut-être quelques noisettes pilées. Ça craque, racle, croustille, siffle, se mélange. Tiens, je te défie, quelle image ou son pourrait évoquer la sensation exquise d’une crevette rose décortiquée dont la chair ferme légèrement élastique résiste tout d’abord puis se déchire sous la dent ? extrait Tanger-Paris, 29 août 2016 (Dorothée to Johanna)

Une correspondance avec Johanna Quillet, artiste en résidence à l’Institut français de Tanger (août-octobre 2016)